Vers l’Ouest

Et bien voilà nous quittons avec, il faut le dire, un pincement au cœur, Quitter la Polynésie n’a pas été facile: la beauté du paysage et l’accueil des locaux et la rencontre de nos nouveaux amis nous reste à jamais

gravée.

Nous reviendrons.   MERCI

 

DEPART

Notre départ de Bora Bora a été déclenchée par une « bonne » fenêtre météo longtemps attendue: 3 semaines, et oui, nous sommes de ceux qui n’aiment pas se « flageller » en mer et de plus avec des enfants.

 

Nous avons eu un peu de tout au niveau du vent, du plus de 20n à rien, du bon plein à arrière pur et une mer bien croisée au début pour finalement retrouver notre fameuse « longue houle ».

 

LE BATEAU

 

 

 

 

 

Vers l'Ouest pa050056-300x225

Notre nouvelle monture...

Le baptême avec notre nouveau bateau se fait et il est clair que par rapport à notre bon vieil acier, nous avons là, un formule 1 des mers: 10N de vent nous donne 5 n de vitesse sans difficulté, les soucis c’est qu’il faut vraiment prévenir, à l’approche du moindre coup de vent ou de grain:

réduire! prudence donc.

Les manœuvres ont été vite acquises, après 7 années de rusticité pure avec LE YES…tout est facile, avec Eve, on fait un duo de choc! Ca déroule sans mots, que de l’action!

Il bouge plus bien entendu avec ses 12 tonnes de moins…ce qui nous a valu un Ewen malade au départ et une Axelle patrac.

 

VIE A BORD

La vie à bord est cool, bien que le capitaine soit un peu plus stressé:

  • Les vannes, au nombre de 10,sont toutes rouillées et donc bloquées ouvertes…on entend les « bougbloug » dans les lavabos et des bulles remontent dans les WC, positivons ça nettoie les tuyaux :)
  • Le petit Ewen, va au wc et le voilà, qu’avec un coup de gite vole avec wc collé au fesses (wc déboulonné à l’arrière)
  • Au 3eme jour, nous nous rendons compte que le moteur ne peut plus faire ni marche avant ni marche arrière, réparé dans la journée par le capitaine après de nombreux essais (poignée de gaz cassée).

 

Les enfants continuent à avoir le rythme du mouillage, nous mettons quelques dessins animés, écoutons de la musique, la pêche, les jeux et…l’école

Les repas se succèdent, les lectures aussi et nous philosophons beaucoup, quitte à se prendre un peu la tête gentiment avec Eve

 

RENCONTRES

 

au 4eme jour, nous avons croisé 2 énormes requins comme on en avait jamais

vu, nageant tranquillement à la surface.

Sinon, un cargo et un avion, nous pensons DONC que c’est une route en

dehors des navigations « battues »

QUAND LES ÉLÉMENTS SE DÉCHAÎNENT!!

7eme jour, en fin d’après midi, alors que la journée a été très calme au niveau vent, Eve me montre un énorme amat nuageux style chantilly avec une masse sombre dessous..Je lui dis, « ça va s’écraser avec le couché du soleil »

20h00: Il fait nuit noire (pas de lune) mais on devine une masse noire se diriger vers nous avec…un vent très chaud : On prend des ris dans toutes les voiles, l’anémomètre monte de 15, 20,30 nœuds, nous n’avons pas eu le temps d’enlever le tangon, il aurait fallu aller à 4 pattes sur l’avant, seule possibilité, réduire la voilure !!

Yann prend la barre car le pilote ne tient pas, pas de pluie, le bateau surf et fait des embardés de 60°, difficile à contrôler.

Axelle s’occupe du petit tous les 2 enfermés dans la cabine.

Nous crions pour nous entendre, mais peu car nous restons calme : Il nous faut absolument descendre la grand voile totalement ! Je suis à la barre, Eve part à 4 pattes, attachée et réussi à descendre la GV, nous reste plus qu’un bout de génois, toujours tanguonné malheureusement;

Il est 22h les rafales montent jusque 50 nœuds et…la mer devient de plus en plus grosse, nous ne voyons rien mais entendons tout : coup de buttoir sur le ¾ coté et surf droite-gauche :

Une vague nous attrape la jupe arrière et s’abat dans le cockpit, un petit hublot de la cabine d’Ewen n’était pas verrouillé : cabine trempée, les enfants passent dans la cabine à coté ? Ils sont calmes.

 

23H00

 

Première décision, on tient et on reste « à la fuite » , Pb , toujours, tangonné, nous n’avons droit qu’à une allure, et cela nous dirige direction plein sud…et finalement nous surfons en commun avec ce « Maramu du nord »

00h00

 

Ca ne finira donc jamais !! 27/35/40 nœuds et nous filons à 7 nœuds avec le tout petit bout de chiffons !!

1h00

Décision, plus qu’une possibilité car le bateau est difficilement maitrisable, se mettre à la cape, nous l’avons fait de nombreuses fois avec LE YES mais avec ce bateau 2x et demi plus Legé, qu’en est il ?

FEU !!

Petite accalmie à 25 nœuds, aidé du moteur, Eve se met à la barre pour qu’elle s’habitue aux mouvements aux coups de buttoir des vents et des vagues, après un quart d’heure, Yann se dirige attaché et à 4 pattes vers l’avant et réussi à dé tanguonner, sortie du bout de trinquette, moteur, on se dirige face au vent et au vagues, on enfourne comme des malades, la trinquette se met à contre et la barre bloquée avec une drisse sous le vent : ça marche ! le bateau est enfin devenu plus calme, les vagues passent dessous, il réagit comme un bouchon ne se laissant pas malmené : il reste toujours calé avec ce système au près serré : nous sommes à la cape..

Eve va voir les enfants, tout va bien, ils sont calés, nous somnolons dans le cockpit…

3h du matin

ENFIN ça se calme à 20/25noeuds, moteur, reprise du cap vers les SAMOAS au 270 aidé de la trinquette seule, nous filons en dehors de ces éléments…

5h

L’arrivée du jour nous ramène à 15 nœuds, nous recalons le bateau avec 3 ris dans chaque voiles, pilote…Et les enfants se réveillent : « J’ai faim !! »

Résultat :

 

Notre capote n’a pas tenu le coup, déchirée de part en part, nous avons perdu notre beau perroquet en bois pourtant bien attaché, le taud replié et déchiré, une drisse de ris (n°3) n’a plus que son ame, à changer 

A l’interieur, la cuisinière a fait des bonds vers le haut, un panier attaché a rompu.

Sur le FEELING 416, le cockpit n’est absolument pas sécu : pas d’endroit ou s’attacher, pas de prises…

ET LA METEO ?

Prise de la météo tous les jours avec le système iridium : 15 nœuds constant annoncé…

 

ENFIN

 

Après les 22 jours de navigation ATLANTIQUE, 28 jours PACIFIQUE et autre de  5 à 10 jours par ci et par là, ces 10 jours là  ont été des rails (presque), on ne peut plus de chance avec cette météo (bien que nous avons eu grains et éclairs sur 2 jours)…Et dire que lorsque l’ons’entrainait avec LE YES en Charentes maritimes, l’ile d’AIX à 10 milles, c’était le bout du monde…On en rigole maintenant :)

1300 milles parcourus, 10 jours et PAGO PAGO : Nous mouillons dans le seul endroit possible : le port avec sa poissonnerie, eau couleur marron, avec des points multicolors en surface…les dechets, bienvenue aux US (c’est un mélange de Panama pour les dechets, de Carthagene pour la couleur de l’eau et les Marquises  pour l’ile et la gentillesse des gens)

Nous attendons le CNED d’Axelle, visitons cette ile et…plusieurs choix pour passer la saison cyclonique :

1/ Les Fidji

2/Wallis

3/KIRIBATI (iles bien plus nord et bon départ pour les philippines

Petit montage film en musique pour résumer notre suite…



4 commentaires pour « Vers l’Ouest »

  1.  
    Bernard
    20 octobre, 2013 | 23:49
     

    Salut les YES, même si je ne suis pas avec vous, j’essaye de vous suivre au plus près, amitiés, j’espère à très bientôt, Bernard

  2.  
    François FARINELLI
    23 janvier, 2014 | 0:05
     

    Enormes bises . Tous mes voeux. A bientot. FF

  3.  
    eric
    5 mars, 2014 | 14:07
     

    Salut les Yes. Cela fait 1 an que nous vous suivons !! Notre maison n’est toujours pas vendu. Pour se faire la main ,nous avons loué les services de Julien Marsallon , courant Août . Cela fera avancer notre projet. Mais que c’est long!!! Pas de maison vendu = Pas de bateau. j’Espère que le printemps va débloquer les choses. Bonne continuation . A+

  4.  
    Luké et Marie
    1 juillet, 2014 | 19:35
     

    Bonjour les Yes,

    Nous nous sommes connus à Panama, notre cata Belle de Lune, Marie, Luké et notre chien Jeanne. Nous avions fait un soirée canine avec jedy, et son yorkshire, et Taha Tiva avec Gatun un petit shcnauzer.
    Nous avons aussi changaé de bateau, et partons en Octobre vers Hawai puis Kiribati.
    Notre site belle-oiselle.fr
    A bientôt
    Luké

Laisser un commentaire